Antoine Pisano

Une exploration passionnée et persévérante de l’humanité à travers cinquante années d’observation, de recherche et de contemplation, portée par des émotions profondes et une quête incessante de compréhension, malgré les caprices, les angoisses et la solitude.

Antoine Pisano est né en 1953 à Moûtiers, en Savoie. Mais, comme son nom l’indique, il est d’origine corse et vit désormais dans la patrie de ses ancêtres et travaille à Bastia. Après des études aux Beaux-Arts de Grenoble, il part à Nice et fréquente le milieu artistique de la ville pendant une dizaine d’années. De retour à ses racines où désormais ses ailes se sont posées, il vit de sa passion et de son histoire à travers ses peintures. Il explique avoir vécu une longue traversée du désert à tel point qu’il lui a été impossible pendant longtemps de dévoiler son travail.

L’artiste voulait en quelque sorte apprivoiser le temps pour que ses œuvres, parfois difficiles, puissent être acceptées par un public plus vaste et peut-être moins connaisseur. Depuis, il montre enfin ses créations qu’il peint d’instinct, mu par une inspiration à la fois mystique et religieuse.

VOIR TOUTES SES OEUVRES

« Cinquante (…) années d’observation et de recherches, dans le bruit comme dans le silence, au travers de caprices, d’angoisses, de solitude volontaire ou non, pour tenter de comprendre l’homme. Tout mon travail découle naturellement d’une émotion, d’une impression, voire d’une interrogation. Sans doute n’est-ce pas toujours gai. Mais, à la réflexion, peu de choses sont gaies. » C’est en ces termes qu’Antoine Pisano explique la genèse et le processus de création de ses œuvres, de la naissance de son travail à la réalisation de ses toiles. Huile, aquarelle, dessin, les techniques sont différentes mais les sujets récurrents. La mythologie est souvent représentée, comme ce Minotaure qui recevra la mention spéciale du jury au Salon international Xe Biennale azuréenne de Cannes. Autre figure mythologique, Bacchus, qui fera l’objet d’un triptyque sans doute inspiré à l’artiste par les cépages corses. Il publiera en 2001 un livre intitulé « La Vigne et le Vin, Regards d’artistes et d’écrivains », preuve que le sujet le passionne.

Pie XII, Le Gisant, St Sébastien… Les sujets liés à la religion et au mysticisme sont pour lui une source inépuisable de création. Sa culture corse, très ancrée dans la foi catholique, n’y est sans doute pas étrangère. En 1998, Antoine Pisano part à la découverte de New York dont il tirera une huile sur toile et, en 1990, il fera un séjour à Milan. L’artiste a reçu plusieurs récompenses dont la médaille de bronze décernée par la Commissions supérieure des distinctions, récompenses et promotions des Arts-Sciences-Lettres en 1986. Autre récompense en 1988 : le « Certificate of Excellence » à l’International Art Competition de New York. Antoine a participé à de nombreuses expositions, que ce soit en solo ou en collectif, à Nice, Marseille, Ajaccio… Depuis, il continue à s’inspirer de la nature, de l’humain et du spirituel afin, peut-être, que ces trois éléments soient enfin en harmonie, ne serait-ce que sur ses toiles.

recommander Antoine Pisano a vos ami(e)s


Vous désirez faire connaître cet(te) artiste à un(e) ami(e). Merci de le faire en utilisant ce formulaire de recommandation. Votre ami(e) recevra un message de votre part avec le lien vers cette page.
Nom de votre ami(e) * :
Mail de votre ami(e) * :
Votre nom * :
Votre email * :
Message :
Contrôle Anti-Spam
Combien font 6+ 3 * :